CHUV
MENU
Home > list of news > News and Events - Detail
GNRH Network
close

Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 2/5

Les 16 nouvelles salles d'opération construites pour permettre la rénovation du bloc central du BH05 sont terminées et le personnel du bloc s'apprête à changer de décor. Paul Sungani, assistant technique spécialisé, nous explique ce qui l'attend.

Published by Rachel Perret Antille

Paul Sungani, 62 ans, est l’assistant technique référent pour le secteur de la chirurgie viscérale et de l’urologie. Il travaille au CHUV depuis 27 ans. «Mon rôle en salle d’opération est comparable à celui du sel dans une recette de cuisine», image-t-il. Dans le nouveau bloc complémentaire, il s’attend à revoir certains dosages!

En salle d’opération, l’assistant technique spécialisé est la personne qui met de l’huile sur tous les rouages : accueil et installation du patient, branchements et entretiens des appareils, assistance aux instrumentistes et aux chirurgiens. Présent du début à la fin d’une opération, il peut être amené à transporter des pièces en pathologie comme répondre au téléphone du chirurgien ou gérer des enregistrements vidéo. Les nouveaux équipements du bloc complémentaire vont donc passablement modifier ses habitudes.

«Le nouvel aménagement des salles et les outils technologiques dont nous disposerons devraient nous simplifier la vie. Par exemple, nous effectuerons moins de déplacements vers le laboratoire de pathologie, puisque les tissus pourront être visionnés en direct par le pathologue, grâce à un nouveau système de caméra intégrée. Pareil pour la vidéo : plus de clés USB à transporter ou de CD à graver ! D’une manière générale, je pense que nous aurons moins de manipulations à faire.» En revanche, il va falloir s’approprier bon nombre de nouveaux équipements ultra modernes. «Nous avons eu toutes les formations nécessaires et… c’est en forgeant que l’on devient forgeron ! Il nous faudra sans doute un peu de temps pour nous adapter et nous sentir parfaitement à l’aise.»

Adieu, «Monsieur le professeur»

Plus que l’acquisition des nouveaux outils, c’est la réduction de l’espace de stockage qui préoccupe quelque peu Paul Sungani: «Les arrière-salles disparaissant, nous n’aurons plus tout le matériel à portée de main. » François Marguet, chef du bloc opératoire, rassure: «Tous les accessoires, appareils d’echographie ou à ultrasons, seront rapidement accessibles sur chacun des deux étages, répartis en fonction du type de chirurgie pratiquée».

Ce déménagement constitue l’ultime défi de la carrière de Paul Sungani, qui ne verra pas le bloc central du 05 rénové. Celui que l’on surnomme dans les couloirs du bloc «Monsieur le professeur» se prépare en effet à prendre sa retraite. «Je crois savoir que le bloc principal sera à l’image de ces 16 nouvelles salles, dont j’ai pu tester l’équipement. Je pourrai donc me le représenter!» Les jeunes recrues du bloc ont encore quelques mois pour profiter de l’expérience de ce professeur à la motivation contagieuse. Nul doute que son expérience, son effet liant et stabilisateur dans une salle d’opération, auront toute leur importance dans la façon de vivre les changements qui s’annoncent.



Lien(s)

«Un bloc opératoire qui n'aura eu de transitoire que le nom»
Le bloc opératoire déménage
Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 1/5: portrait de Tobias Jomini, instrumentiste



Last update on 23.03.2017 10:00