CHUV
MENU
Home > list of news > News and Events - Detail
GNRH Network
close

Visite dans le Service de chirurgie thoracique du CHUV

5 chirurgiens français étaient en visite dans le Service de chirurgie thoracique du CHUV pour découvrir une technique d'ablation de lobe du poumon par thoracoscopie, une méthode dans laquelle notre hôpital excelle.

Published by Irene Oriol

5 chirurgiens français étaient en visite dans le Service de chirurgie thoracique du CHUV pour découvrir une technique d’ablation de lobe du poumon par thoracoscopie. Une méthode dans laquelle notre hôpital excelle, avec la plus grosse activité au niveau national*.

« Il y a seulement 8 ans, nous étions obligés d’ouvrir le thorax et casser une côte pour pouvoir retirer un lobe pulmonaire atteint d’une tumeur. Le patient devait ensuite rester à l’hôpital 10 à 15 jours, puis parfois même partir en convalescence. Aujourd’hui, pour les cas où nous pouvons intervenir en thoracoscopie, nous ne faisons plus que 3 petits trous et la durée d’hospitalisation - ainsi que les complications post-opératoires – ont été diminuées de moitié ». A écouter le constat que tire le Dr Michel Gonzalez, médecin associé au sein du Service de chirurgie thoracique du CHUV, on ne peut qu’être impressionné par l’impact bénéfique de cette technique implantée en 2010, soit 3 ans avant qu’elle ne soit recommandée par les associations spécialisées.

Après avoir effectué les petites incisions pour laisser passer la caméra et les outils, le chirurgien se repère à l’écran pour retirer le lobe atteint (pour rappel, notre poumon droit possède 3 lobes, le gauche 2):  « Nous avons effectué plusieurs voyages autour du globe pour observer toutes les techniques afin de sélectionner la plus sûre et la plus facile à appliquer, et les résultats sont excellents », explique le Dr Thorsten Krueger, également médecin associé au sein du service.

7 ans et quelque 450 interventions plus tard, tous les chirurgiens du service ont dompté cette technique, qui n’est malheureusement pas encore possible pour tous les types de cancers pulmonaires. Grâce à cette expérience, les Dr Gonzalez et Kruger reçoivent désormais régulièrement dans le cadre d’un cours plusieurs professionnels issus de pays qui n’ont pas encore fait le pas, notamment la France voisine.  « Ils viennent avec les mêmes questions que nous nous posions quelques années auparavant, et la même envie d’améliorer les résultats pour leurs patients », continue le Dr Gonzalez. Un questionnement qui anime encore nos deux chirurgiens, qui continuent engranger de l’expérience tout en réfléchissant à l’amélioration de leurs technique et la possibilité de prendre en charge des cas de plus en plus complexes, par exemple en faisant usage de la robotique.

 

*chiffres 2015 du registre national de la Société suisse de chirurgie thoracique pour le nombre de résections anatomique par centre.

Pour tous renseignements (Irène Oriol secrétariat, Tél. 021 314 24 02)





Last update on 24.03.2017 15:43