CHUV
MENU
Home > list of news > News and Events - Detail
GNRH Network
close

Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 3/5

Les 16 nouvelles salles d'opération construites pour permettre la rénovation du bloc central du BH05 sont terminées et le personnel du bloc s'apprête à changer de décor. Tobias Zingg, chirurgien, nous explique ce qui l'attend.

Published by Rachel Perret Antille

Tobias Zingg est chef de clinique en chirurgie viscérale. Son activité principale concerne la chirurgie endocrinologique, le mélanome et la transplantation rénale. Il assure aussi une activité de garde pour les urgences et a le mandat de gérer la filière des patients polytraumatisés. «Comme tous les chefs de clinique de notre service, j’ai une fonction de trieur. Il s’agit de décider qui on opère, où et quand».

S’il ne s’attend pas à ce que les nouveaux équipements du bloc complémentaire révolutionnent sa pratique de chirurgien, Tobias Zingg se prépare à d’importants changements en termes d’organisation et de planification.

«Dans le bloc central, deux salles sont dévolues aux urgences mais nous avons toujours la possibilité d’en ouvrir une troisième. Cette marge de man uvre ne sera plus possible dans le bloc complémentaire. Nous prévoyons donc de rediriger les urgences de degré 3, pour lesquelles nous avons un délai de 12 heures ou plus avant d’opérer, vers les salles dites électives». En outre, pour chaque changement du programme opératoire, il s’agira de communiquer peut-être encore mieux qu’avant avec le personnel du bloc: en effet, les instrumentistes disposeront de moins de flexibilité pour modifier leurs plateaux (lire le portrait de Tobias Jomini, instrumentiste).

Des délais plus longs

Un des avantages indéniables du bloc central au 05 est la proximité immédiate des urgences. L’acheminement de ces patients vers le bloc complémentaire se fera désormais par ascenseur. Faut-il s’attendre à un délai supplémentaire dans la prise en charge? «Ce n’est pas impossible, répond Tobias Zingg. Mais ce ne sera absolument pas significatif pour la qualité des soins donnés à nos patients», rassure-t-il.

De façon générale, pour le programme électif, le personnel du bloc s’attend à ce que le délai entre chaque opération soit plus long en raison de la modification des flux au niveau logistique et au niveau du transfert des patients. C’est pourquoi l’horaire des salles sera adapté, avec une fermeture à 18h à la place de 16h.

«Le travail qui a été réalisé autour de ce nouveau bloc est magnifique, malgré toutes les contraintes inhérentes au projet, rappelle Tobias Zingg. Et au fond, ce qui compte c’est l’équipe. Pour que cela fonctionne, il faudra que nous travaillions ensemble dans un esprit de soutien et de bienveillance, et que nous nous serrions les coudes! Comme pour toute nouvelle chose, ce sera sûrement pénible au début. Mais au final, je suis sûr que plus personne ne voudra redescendre au 05!»



Lien(s)

Le bloc opératoire déménage
«Un bloc opératoire qui n'aura eu de transitoire que le nom»
Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 1/5: portrait de Tobias Jomini, instrumentiste



Last update on 23.03.2017 10:40