CHUV
MENU
Home > list of news > News and Events - Detail
GNRH Network
close

Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 5/5

Les 16 nouvelles salles d'opération construites pour permettre la rénovation du bloc central du BH05 sont terminées et le personnel du bloc s'apprête à changer de décor. Julien Didier, ingénieur biomédical, nous explique ce qui l'attend.

Published by Rachel Perret Antille

Julien Didier, 40 ans, est responsable des équipements des salles d’opération. Du bistouri électrique aux microscopes opératoires en passant par les appareils de radioscopie, il a à sa charge plus de 300 équipements. Comme ingénieur biomédical, il s’occupe de l’acquisition du nouveau matériel, de la formation, de l’utilisation et de la maintenance. Julien Didier travaille sur le projet de rénovation du bloc central depuis 2007! Alors autant dire que ce nouveau bloc, première étape vers l’objectif final en 2020, c’est aussi un peu son bébé.

«J’y ai mis beaucoup de c ur», reconnaît l’ingénieur. Et si à quelques jours du déménagement la tension monte d’un cran, Julien Didier se réjouit de franchir pour de bon la passerelle qui mène au bloc complémentaire. «Aujourd’hui, même si le bloc actuel est très bien entretenu, nous avons de réels problèmes d’obsolescence. Il est temps que nous déménagions !»

En général si Julien Didier entre en salle d’opération, c’est que quelque chose ne fonctionne pas. «Je m’attends à devoir intervenir moins souvent dans le nouveau bloc, puisque nos équipements seront neufs. Au niveau de la maintenance et des contrôles réguliers à effectuer, relève par ailleurs l’ingénieur, nous devrons travailler en dehors des heures de travail». En effet, le bloc complémentaire perd la salle de réserve qui était, en partie, dévolue à ces travaux.

Réplique au 1:1

Rien n’a été laissé au hasard dans le choix des équipements et leur agencement pour réduire le risque de mauvaises surprises au plus près de zéro. Tout a été testé en situation avec les utilisateurs. Chargé de concevoir les nouvelles salles d’opération, Julien Didier a en effet piloté une importante phase de test. «Les architectes ont reproduit une salle aux dimensions réelles sur le site de Cery. Nous avons ainsi simulé le positionnement et l’agencement de tous les équipements avec les équipes de chaque spécialité. Les chefs de service ont aussi pu valider les plans.»

Parmi les nouveautés qui attendent les utilisateurs et le responsable technique, relevons par exemple le nouveau système de gestion de la pression de l’air. Il permettra de passer d’une pression positive - la norme en salle d’opération - à une pression négative en cas d’intervention septique. Un simple bouton pour éviter de disperser les germes vers le couloir. L’installation de vidéo centralisée permettra elle de relier tous les équipements qui produisent de l’image et de les projeter simultanément sur les écrans de la salle. L’éclairage pourra s’adapter à la vision du chirurgien, reconstituer la lumière du jour ou se faire apaisant. Autre exemple en vidéochirurgie, lorsque du gaz est insufflé dans le ventre du patient : finies les bouteilles de gaz à transporter et brancher, désormais tout sera relié à un réseau de distribution accessible directement en salle d’opération.

Julien Didier n’a pas encore déménagé qu’il travaille déjà sur le futur équipement du bloc central. «Nous avons des idées mais pas encore de certitudes. L’avantage de ce bloc complémentaire c’est que nous avons 3 ans pour tester les choix qui ont été faits!»



Lien(s)

«Un bloc opératoire qui n'aura eu de transitoire que le nom»
Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 1/5: portrait de Tobias Jomini, instrumentiste
Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 2/5: portrait de Paul Sungani, aide de salle



Last update on 28.03.2017 10:12