CHUV
MENU
Home > list of news > News and Events - Detail
GNRH Network
close

Devenir premier répondant en cas d'arrêt cardiaque

Une application localisant des personnes prêtes à fournir des premiers soins en cas d'arrêt cardiaque vient d'être lancée par un médecin du CHUV. Toute personne ayant un suivi un cours de réanimation peut s'inscrire comme premier répondant

Published by Jocelyn Corniche

En cas d’arrêt cardiaque, chaque minute compte pour augmenter les chances de survie. Or, lorsqu’une personne fait un arrêt cardiaque dans un endroit difficilement accessible, les secours sont parfois dans l’incapacité d’arriver à temps pour pratiquer une réanimation cardio-pulmonaire.

Il se pourrait toutefois qu’une médecin, un infirmier, un ambulancier ou simplement une personne ayant suivi un cours de réanimation se trouve à proximité et puisse apporter rapidement son aide en pratiquant un massage cardiaque.

L’application ECHO112 - FIRST RESPONDER, lancée par Jocelyn Corniche, médecin au CHUV, apporte une solution à ce problème. Elle permet à tout un chacun de s’inscrire comme premier répondant. Et elle permet, si on a chargé l’application, de lancer une recherche pour localiser des premiers répondants qui se trouveraient dans les environs en cas d’urgence.

Voici comment elle fonctionne:

  • L’utilisatrice ou l’utilisateur s’inscrit en indiquant ses coordonnées personnelles, son numéro de téléphone et son adresse email. Il ajoute également une photo de ses certificats. Cela permet de vérifier qu’il a bien suivi un cours de réanimation et qu’il est qualifié pour rejoindre le réseau des premiers répondants suisses
  • Les personnes n’ayant aucune formation peuvent également s’inscrire et il leur sera indiqué lors de l’inscription dans l'application où suivre un cours à proximité de chez elles.
  • Lorsqu’un arrêt cardiaque arrive dans un endroit reculé, il est possible d’interroger le système pour localiser les premiers répondants se trouvant à proximité. Ils peuvent alors se rendre sur place pour commencer un massage cardiaque en attendant l’arrivée de l’ambulance et ainsi augmenter considérablement les chances de survie de la personne dont le coeur s’est arrêté.
  • Les premiers répondants inscrits dans le réseau sont libres d’accepter ou de refuser d’intervenir, il n’y a aucune obligation

"Grâce à cette application, nos médecins et nos infirmières pourront dorénavant également porter secours à l’extérieur de l’hôpital", explique le professeur Patrick Schoettker, médecin-chef au service d’anesthésiologie du CHUV.

Cette application a l’avantage de localiser et alerter uniquement des intervenants situés à proximité d’une situation d’urgence. L’impact sur la batterie du téléphone est ainsi négligeable et la vie privée des utilisateurs préservée. A terme on peut ainsi espérer mettre sur pied un réseau national de sauveteurs volontaires.

Toutes les personnes travaillant au CHUV et disposant des compétences pour la réanimation peuvent charger l’application.

L’application est disponible pour iPhone ici http://bit.ly/echo112fr et le sera dans les prochaines semaines pour les smartphones Android





Last update on 28.04.2017 16:33